-----

-----

vendredi 28 mai 2010

Scène de sous bois à floraison blanche

Ce tableau est composé de plantes de sous bois dont la floraison blanche commence au printemps principalement avec les galanthus - perce-neige - et les epimedium - fleurs des elfes -pour finir l'automne avec actaea racemosa cordifolia - cierge d'argent -...

Au premier plan smilacina et polygonatum, ensuite epimedium, à gauche nous pouvons voir une actaea pachypoda alba préparant sa fructification, au centre une actaea racemosa cordifolia.

A l'arrière plan filipendula, astilbe, hortensia quercifolia

Poussant un peu partout : narcisse des poètes, muguet, nivéole d'été, aspérule ...



Les smilacina associées aux polygonatum pour leurs feuillages se sont ouvertes ce matin.



Un peu plus loin d'autres polygonatum sont associés au dicentra spectabilis pour leurs tiges arquées.



Les actaea pacypoda alba agées de deux ans ont bien grandi.

Azalée Rosebud



Plantée cet automne, je découvre avec admiration cette azalée aux boutons de rose ...








Elle est si petite encore mais elle a les faveurs de mon coeur !


Mes CAT sont mortes


Après de longues années au service du jardinage ...

mercredi 26 mai 2010

Côté déco, quand le jardin s'invite dans la maison ...



Ce vase medicis en trompe oeil, au bois usé car resté de longues années à l'extérieur, se repose à présent sous un toit toujours clément et les enfants aiment glisser leurs dessins en attendant leurs blogs ...










Le jardin n'est pas seulement la prolongation de la maison, il s'invite à l'intérieur grâce à la décoration des beaux jardins d'antan...

mardi 25 mai 2010

Même touche de pinceau ...








Même touche de pinceau pour les minuscules fleurs de l'azalée, le rhododendron et ces tulipes !












détail du premier cliché : Charophyllum hirsutum 'Roseum' - Cerfeuil - associé aux fougères pour son feuillage découpé

Trachystemon orientalis, à découvrir ...

J'ai découvert cette plante dans un hors-série de "l'ami des jardins et de la maison" : Que planter à l'ombre dont je vous recommande la lecture.

Après avoir végété la première année, ce couvre sol - arrière plan du cliché - de la famille des Boraginaceae originaire de Bulgarie et de Turquie,me satisfait associé au Brunnera macrophylla - premier plan - pour ses fleurs et son feuillage.

Les fleurs, aparaissent avant les feuilles, en hampes et sont bleues.
Les larges feuilles ovales (env. 20 x 40 cm) sont luxuriantes et rugueuses...

Voici donc une association de plantes réussie pour situation ombragée même sèche !

lundi 24 mai 2010

Les vicissitudes du temps ...

Cette vasque moussue,au pied recouvert d'un lierre aux feuilles non lobées-palmées dont j'ignore le nom, sert d'écrin à de petites fougères communes : la Rue des murailles (Asplenium ruta-muraria ), la Capillaire des murailles(Asplenium trichomanes)et la Doradille des sources (Asplenium fontanum.

Comment harmoniser végétaux et environnement ingrat en un somptueux décor...



La portée de cette scène est pédagogique et j'espère qu'elle réconfortera plus d'un jardinier confronté à l'ingratitude d'une vue, dans notre cas un mur de soutènement.

Dans l'angle gauche j'ai choisi un physocarpus opulifolius Diabolo pour la teinte de son feuillage marron comme le bois de la constuction à l'arrière plan où dormaient les domestiques au siècle dernier.

Remarquez également les teintes de la mousse sur ce mur : marron comme le feuillage !
La fusion du mur avec le végétal est parfaite.

Le dégradé des coloris des végétaux a aussi été choisi pour concentrer le regard et oublier ledit mur.

L'apothéose se situe lors de la floraison des rhododendrons,une coulée de violet,de pourpre s'estompant en un dégradé de rose déferle sur ce talus.

Les hortensias poursuivent le bal et feront l'objet d'un autre reportage lors de leurs floraisons.

Sagement taillés



La marjolaine et le thym envahissent le plessis de noisetier contrastant avec les buis sagement taillés...

Le nepeta fassenii six hills giant et la lavande augustifolia Munstead non encore fleurie à l'arrière plan droit contribuent à la légéreté de la scène.

Ces végétaux ont surtout été choisis pour leur résistance à la sécheresse car ils sont protégés par l'avant-toit de la demeure.

Le long de la façade un volubile humulus lupulus contribue à l'esprit champêtre de cette première scène qui accueille le visiteur et signe surtout l'esprit du lieu : le classicisme visité par la liberté de l'artiste.



Le buis sagement taillé de cette vasque topiaire contraste cette fois-ci avec le lierre et les herbes folles.

Les buis, le lierre, les noisetiers et bien sur les fougères sont le trait d'union des différentes chambres de ce jardin et représentent surtout ma signature; l'herbe non coupée, les boutons d'or sont autant de clin d'oeil à la nature.

Rhododendron campylogynum ssp myrtilloides



Ce rhododendron de collection est une variété botanique, i.e. non hybridée, originaire de Birmanie, Chine, Inde. Adulte, il mesurera une trentaine de cm de haut, à peu près deux fois plus large que haut. Son feuillage odorant et persistant est très décoratif.

Un vrai petit myrtillier ! Ne trouvez-vous pas ?

Planté cet automne, j'espère qu'il se plaira car ce rhododendron déteste les sols mal drainés comme les fortes chaleurs.J'en avais déjà acheté deux qui ont complétement séché l'été dernier pendant mes vacances !

samedi 22 mai 2010

Le viel escalier



Cette scène est la favorite de mon jardin...

Une clématite emprunte l'escalier et nous invite à notre tour à gravir chaque marche,nous aidant à quitter le temps passé si bien restitué par la mousse, le lierre,les fougères doradilles pour rejoindre le présent ...

vendredi 21 mai 2010

Les fougères









Certes ressemblantes et pourtant si différentes,
Richesse cachée sous une modestie apparente …
Ouvrant leur cœur à qui sait les apprivoiser,
Contant la préhistoire sous laquelle elles sont nées …

Fidèles depuis au mystère des cycles de la vie,
Engendrées par le ciel, elles ont des galaxies,
Comme le nautile, gardé la Spirale Admirable*,
Alors qu’elles déroulent leurs crosses, beauté immuable.

La dentelle des pinnules est belle et artistique …
Parfois un rachis noir, un reflet métallique,
Déclinant les nuances de verts, elles sont discrètes,
Cuivrées l’automne, jamais ne sont exubérantes.

Elles puisent force dans l’humus, quand la mort donne la vie,
Mes fougères, aux origines du monde me relient …
Par elles, je suis, le temps d’un regard en forêt,
Je retrouve alors mes rêves et la Liberté…

Adiante, 2008

*Spira mirabilis, spirale définie comme parfaite selon les calculs des
mathématiciens

Vous l'avez peut-être deviné, mon pseudo vient de la variété de fougère adiantum !
je suis fou de fougères aussi pourrez vous découvrir, lors de votre visite, une collection regroupant les principales variétés rustiques sous mon climat montagnard, soit une quarantaine.

jeudi 20 mai 2010

Bienvenue !

Amis, visiteurs passionnés de jardin, artistes, passants
cherchant simplement le repos ou la paix intérieure ... Poussez simplement le portail !
Vous découvrirez un jardin sauvage, naturel,mettant en valeur plantes indigènes, herbes folles et flore de sous bois, la fougère étant la reine de ce jardin.
Le paysagiste sublime la nature aussi vasques, statue, topiaires et bordures de buis, à l'exemple des volutes du portail qui inspireront un jour, je l'espère, la création d'une broderie, se marient avec beaucoup de naturel défendant l'héritage des jardins à la française !
Je vous souhaite une cordiale bienvenue dans mon jardin , espérant de riches échanges et salue au passage les deux marraines de ce blog : lejardinsdesviolettes.over-blog.com et djijjsetjeans.blogspot.com.

La Clé des Champs














Regarder son jardin autrement ...

La Clé des Champs est le nom donné par les premiers propriétaires à la maison que j'occupe. Nom que j'ai conservé car j'ai besoin d'évasion, de liberté, de rêve et de nature ...

L'aménagement de mon jardin est récent, ce qui est frustrant , aussi quand je me promène, je l'imagine formé ; quand je le regarde, je le vois adulte. Je vis dans deux jardins à la fois, trois maintenant avec mon jardin virtuel ...

Le contact avec la nature création et créatrice est une nécéssité pour me retrouver. J'ai besoin de m'évader, ce que je fais avec des mots, des images, des rêves quand je ne peux rejoindre les forêts, les alpages, qui m'appellent ... Seul mon jardin me connaît alors ...


La clé des champs

Se promener dans le jardin comme dans un parc,
Repousser à l'infini ses limites ...
Regarde ! les bosquets dans la brume deviennent des forêts,
La pelouse aux douces courbes de vastes prairies,
Les graminées ondulant sous le vent des champs de blé ...

Errer aux hasard des allées,
Demander son chemin à la statue,
Remplir de roses ou d'hortensias la vasque ...

S'évader au travers d'un feuillage, mais lequel ?
Mariage d'une fée et d'un page,
Naissance de cet ode sur cette page...

Trouver le chemin de la Liberté ...
Retrouver le jardin d'Eden...

Clé de la Rêverie

Adiante